LES SENNEURS

Les senneurs

Qu’est-ce qu’un thonier senneur ?

 Comme leurs noms l’indiquent ce sont des bateaux pêchant le thon rouge grâce aux filets appelés sennes.
Ces bateaux pêchant le thon rouge en Méditerranée ont une longueur maximale de 42m, mais leur longueur varie habituellement entre 15 m et 30 m, avec une puissance pouvant aller jusqu’à 1800 CV.
Leur silhouette caractéristique un vire filet, plusieurs ponts sur la moitié avant de l’embarcation, une proue dégagée et une poupe munie d’une rampe. Lorsqu'aucune manœuvre de pêche n’est opérée, on y arrime le skiff et le filet. Sont également embarqués sur ces bateaux des navettes rapides dont la mission est de faciliter les opérations de pêche.
À l’arrière de ces bateaux on trouve un pont principal dont les 2/3 sont destinés à l’arrimage du filet et à la manipulation des poissons capturés. Ce pont communique avec le pont inférieur, ce dernier est appelé parc à poissons et il abrite les cales où sont stockés les poissons.
Pour les thoniers senneurs méditerranéens le milieu de l’embarcation présente une grue hydraulique permettant de hisser le filet à bord.
Les poissons capturés grâce au système de la senne, sont amenés à bord à l’aide d’une salabarde qui peut charger environ 10 tonnes de poisson à chaque extraction. La capacité des cales des thoniers senneurs méditerranéens est comprise entre 300 et 700 tonnes, avec une douzaine de membres d’équipage.



senneur.jpg

Un thonier senneur en méditerranéen

Comment fonctionne  la pêche ?

La pêche à la senne se déroule normalement en plein jour afin de pouvoir localiser les bancs.
Une opération est appelée « callée » ou « coup de senne ». Elle dure entre 2 et 3 heures en fonction de la quantité de poisson capturé.
Cette pêche est effectuée sur des bancs libres ou sur des poissons fixés grâce à des objets flottants.
Les bancs sont repérés grâce à différents signes (cétacés, oiseaux, rides sur l’eau, etc.).
Depuis les années 1990, de nombreux bateaux de la flottille utilisent la technique des objets « plantés » (dispositif de concentration de poissons ou DCP) afin de concentrer les espèces à capturer.
Une fois le banc localisé, sa dimension est évaluée soit par inspection visuelle, soit grâce à un sonar, soit en utilisant des embarcations auxiliaires. Le senneur contourne le groupe de poissons afin de former le cercle que sera la senne et largue le filet, tandis qu’une embarcation auxiliaire ramène une extrémité du filet à la proue du bateau en se déplaçant dans le sens contraire afin de fermer la senne. Le volume de la senne se réduit progressivement jusqu’à ce qu’il forme une poche. Cette opération de largage se déroule en moins de 5 minutes.

la-senne.jpg

Lors de l’opération, une embarcation est souvent disposée à l’intérieur du cercle formé par la senne à côté du DCP pour éviter que le banc de n’échappe avant la fermeture de la coulisse.
Si l’on opère sans DCP, plusieurs navettes se chargent de grouper le banc grâce au bruit de leurs moteurs, voir grâce à des teintures utilisées pour créer des barrières artificielles empêchant la dispersion du banc.
Les thoniers méditerranéens ferment le cercle sans utiliser toute la senne pour éviter que le thon ne s’échappe en changeant de direction, et ils ne forment pas complètement la « bourse » afin de conserver le poisson en vie et dans des conditions favorables pour son transfert dans des fermes d’élevage.

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

×